La fréquence des fuites ou pertes urinaires liées à l’incontinence est étroitement liée à l’âge.
Problèmes de mobilité, affaissement de la tonicité musculaire, problèmes de vessie ou de prostate pour les hommes, maladies comme le diabète, la sclérose en plaque, prise de médicaments ou déclin cognitif, autant de pathologies rencontrées par les personnes âgées qui vont avoir un impact sur les fuites urinaires non contrôlées.
L’incontinence de la personne âgée génère des désagréments qui ne peuvent disparaitre : odeurs malodorantes, inconfort, irritation et dévalorisation psychologique souvent difficile à vivre. Pour combattre ces désagréments, améliorer le confort quotidien de la personne concernée et faciliter le rôle de ses accompagnants, des solutions existent : les protections adultes à usage unique, qui vont de la simple garniture jusqu’au change complet.

Prise en charge de l’incontinence urinaire de la personne âgée

La prise en charge des fuites urinaires non contrôlées est possible. Afin que cette prise en charge soit efficace et adaptée à l’utilisateur, il convient de se poser un certain nombre de questions :
  • Qui est la personne concernée : homme ou femme ?
  • Quel est le degré d’autonomie de la personne concernée ?
  • Quelle est la fréquence des fuites urinaires ?
  • Quel est le volume des pertes urinaires ?
  • Quelle est la morphologie de la personne concernée ? 
La fréquence et le volume des pertes urinaires vont permettre d’identifier le type d’incontinence.
En effet, il existe 5 catégories d’incontinence : L'incontinence urinaire d'effort, l’incontinence par regorgement, l’incontinence par impériosité, l’incontinence fonctionnelle ou l’incontinence urinaire mixte.
Pour plus d’information, consultez notre article sur les différents types d’incontinence urinaire.
L’adaptation anatomique de la protection choisie et l’adaptation à la corpulence permettront de choisir la taille qui optimisera le confort de l'utilisateur dans son quotidien.

Gestion de l’incontinence chez la personne âgée autonome

L’incontinence de la personne âgée indépendante est essentiellement une incontinence d’effort ou fonctionnelle (liée à la tonicité musculaire ou à la mobilité)
Pour des fuites légères, souvent quelques gouttes lors de l’effort, les protections anatomiques apporteront un confort optimal. Adaptées à l’anatomie, il existe des protections pour femme et les coquilles sont destinées à l'anatomie masculine.

Pour des fuites modérées avec un volume plus important ou des fuites en continu type jets, des sous vêtements absorbants seront plus adaptés. Ces sous vêtements s’enfilent et s’enlèvent comme des sous vêtements ordinaires, ce qui les rend très simples d’utilisation.

Pour des fuites importantes, c'est-à-dire avec un volume supérieur à 200ml, fuites souvent brutales, des sous vêtements super absorbants existent pour les personnes autonomes.


Gestion de l’incontinence chez la personne âgée partiellement autonome

 Les personnes en semi autonomie gardent une certaine mobilité  et peuvent se rendre seules aux toilettes. Elles sont souvent concernées par l’incontinence mixte et devront adapter le choix de protection au type d’incontinence. (fréquence et volume) Pour un confort maximal le choix peut osciller entre les sous vêtements absorbants et le change complet.

Gestion de l’incontinence chez la personne âgée dépendante

L’incontinence de la personne âgée dépendante est liée à des problèmes de mobilité, de tonicité musculaire mais aussi, dans 90% des cas au déclin cognitif. Ne pouvant se déplacer seule, souvent alitées, l’incontinence des personnes âgées en perte totale d’autonomie est souvent mixte et sévère.Elle nécessite des protection avec de grandes capacités d’absorption pour lesquelles les changes complets sont la meilleure réponse.